Accueil

  Recherche




Recherche détaillée

  Galeries

  Derniers articles

  Liens


Vous êtes ici: Accueil du site >

Articles


 Endurance équestre :les Jeunes de Midi-Pyrénées en or, article publié le Thu, 27 Aug 2015 23:08:14 +0200


L'épreuve reine de l'intérieur avec le vécu de quelques champions !

Belle satisfaction pour l’équipe d’endurance des jeunes de Midi-Pyrénées qui remporte la médaille d’or par équipe ce week-end du 15 août 2015 à Lignières dans le Berry ! L’Aquitaine est en argent et la Bourgogne en bronze. En individuel sur 120 km, c’est Henriette d’Ursel (Provence-Côte d’Azur) associée à Wloska Fontanel qui est sacrée championne de France. Achille Donnais (Midi-Pyrénées) est vice-champion avec N’Our et Roman Lafaure (Aquitaine) monte sur la troisième marche avec Rahanée Cabirat. Des résultats qui ne doivent rien au hasard, fruits d’un travail de fond et de la préservation de sacrés chevaux !

Henriette d’Ursel nous raconte sa chevauchée en or avec Wloszka Fontanel sur l’épreuve reine ce samedi 15 août 2015 : « J’avais déjà couru Lignière au mois de juin avec un autre cheval pour reconnaître la piste. Sur cette course, j’ai fait des erreurs que j’ai pu corriger samedi grâce au débriefing et à l’encadrement que Virginie (Atger : NDLR) et Angel (Lazes : NDLR) m'ont apportés ! Wloszka est une jument qui avait le potentiel et l’expérience pour courir devant, c’était la première fois que j’avais pour objectif de courir pour faire une place et non pour me former et pour former mon cheval ! »

« Dès le matin à la détente Wloszka était très calme et au travail, j’avais pour consigne de partir dans un train de course rapide pour faire la différence dès le début ! », se remémore-t-elle. « Gregory Aillaud qui est un autre cavalier de la région Provence a fait la première boucle avec moi, on s’est entraidé pour garder les chevaux calmes et au travail, puis comme Wloszka a une récupération exceptionnelle on s’est retrouvé séparés sur la deuxième boucle. Il a choisi d'abandonner à la fin de la boucle car son cheval n'était pas comme d'habitude », précise-t-elle.

Henriette d’Ursel championne sur 120 km

« Virginie qui est coach de la région a pu nous donner des consignes toutes la journée tout en communiquant avec les assistants », explique-t-elle. « Les cavaliers et assistants qui avaient couru la veille sur 90 km se sont postés aux points facultatifs afin de donner des bouteilles aux cavaliers de Provence. Jusqu'à la fin des deux premières boucles Wloszka n’a pas bu car j’étais mal placée dans le groupe et Angel en a informé Virginie afin qu'elle me retrouve avant un point d’assistance et qu’elle me dise de me repositionner ! »
« A l’arrivée de la troisième boucle Wloszka met 2 mn 20 de moins que les autres chevaux pour récupérer ! » Un grand moment pour Henriette. « Virginie m'a donc donné comme consigne d'essayer de garder mon avance car la jument était toujours très fraîche et capable de faire la dernière boucle seule ! »
« J’ai repris 1 mn 10 d'avance supplémentaire. Wloszka était exceptionnelle sur la piste, elle m’embarquait dès qu'on s'approchait des troupeaux de vache, elle n’a pas faiblit une seule fois ! A 4 km de l’arrivée le groupe était toujours à 3 mn 30 derrière moi ! »

Récupération et accélération exceptionnelle

Henriette poursuit son récit haletant : « Ils m’ont repris 2 mn en 3 km ! Virginie a réussi à me retrouver à un croisement de route pour me prévenir de leur remontée. Wloszka était toujours très en forme et continuait d’accélérer au fur et à mesure qu'on se rapprochait du site de la course! Je les ai aperçus au loin et je les ai gardés à distance jusqu'à l'hippodrome. Une fois rentrée dans l’hippodrome j’ai gardé la même allure car la piste est très longue ! Afin d’être sûre de mon avance je lui ai redemandé une accélération 300 mètres avant la ligne, ce qu’elle a fait sans hésiter ! »

« Pour parler un peu plus de Wloszka et de l'équipe Blue ride », poursuit Henriette, « on peut dire que je monte avec eux depuis presque cinq ans maintenant. Ils me coachent au haras et sur les courses depuis mon arrivée parmi eux. J’ai Wloszka depuis 2013 et ils ont pris en charge son entraînement et le choix des courses afin de nous former toutes les deux le mieux possible! Nous avions donc décidé la première année que je ferai ma première 120 km en senior afin de pouvoir suivre et apprendre avec Virginie sur la piste avant d'aller seule sur le circuit jeune ! Je voudrais donc les remercier particulièrement pour tout ce qu'ils m'ont apporté avec les chevaux, mais aussi personnellement depuis toutes ces années et pour cette victoire que je n’aurais même jamais pu imaginer sans eux ! »


Achille, César et Edmée en étoiles

Achille Donnais associé à N’Our est en argent en individuel, son frère César est cinquième avec Srour tandis qu’Edmée Merlin est septième avec Zardor de Bozouls. Avec les bons résultats des autres équipes de la région la veille sur 90 et 60 km, les étoiles de Midi-Pyrénées ravissent le trophée.
Edmée nous raconte : « Zardor de Bozouls (Guardor de Bozouls x Zize des Agatchols, précise-t-elle) est un hongre de huit ans qui m'a été confié au travail début juin par l'élevage du Bozouls pour le championnat. Il s'était qualifié deux fois sur des CEI** mais jamais avec de la vitesse. Pour lui le championnat de France était une première en vitesse et c'est réussis puisqu'il réalise du même coup son premier top ten en se classant 7ème  à 20,25 km/h ! »
« Je suis extrêmement fière de ce cheval », dit-elle. « Durant les deux mois et demi que je l'ai eu à l'entraînement n'a cessé de s'améliorer. Il a réalisé les trois premières boucles dans le groupe de tête mais a mis un peu de temps à récupérer au troisième vet, il a donc réalisé toute la dernière boucle seul, et en partie sans assistance, sans jamais faiblir, aucune baisse de moral. A la fin de la dernière boucle, il double un cheval et nous nous faisons rattraper par deux autres, nous avons donc finit au sprint qu’il a remporté, avec les oreilles en avant ! »
« Je suis vraiment contente de la performance de Zardor », conclue-t-elle. « Il a démontré qu'il avait tout d'un grand champion : du mental, de la vitesse, du cœur et des allures impeccables. Il me tarde de le voir sur d'autres courses, il est très prometteur ! »

Trois podiums pour “Midi-Py”

Autre motif de satisfaction pour Edmée Merlin, l’équipe ! « Ce championnat est d'autant plus réussis que pour la seconde année d'affilée César Donnais, Achille Donnais et moi-même remportons le titre de champions de France par équipe sur 130 km ! En 2014 nous remportons le titre et en 2013 à Corlay nous sommes vice-champions toujours sur 130 km. De plus, le vendredi ma sœur Lise avec sa jument Urfa de l'Angélique (Saqqarah x Kairouan de Jos, dit-elle) née à la maison et ses coéquipières Mathilde Felga et Livia Robert remportent le titre de championnes de France sur 90 km ! Urfa a une récupération de 34 à 16km/h », se félicite-t-elle.
« C'est donc un championnat 100% réussis puisque nos deux couples repartent avec un titre de champion de France ! De plus cette année Midi-Pyrénées remporte sa 9ème  étoile avec trois beaux podiums : une seconde place sur 60 km, une victoire sur 90 et une autre victoire sur 130 », vraiment formidable !

« On a de bons chevaux au départ et on commence à avoir de bons pilotes », nous confie Lilian Donnay, le père de César et Achille, de l’équipe de Midi-Pyrénées coachée par la jeune Marion Valat. « Ils commencent à avoir de l’expérience. César a été champion de France sur 130 km. Il a été vice-champion d’Europe en individuel. Achille a gagné la President Cup ! L’année dernière il a été deuxième à Florac sur 120 km… », relève-t-il.
« On voit beaucoup de bons cavaliers certes, mais ce ne sont pas des pilotes. Il faut sentir la course. On a fait exactement ce que l’on voulait. Mettre du train dès le départ pour creuser les écarts. Ceux qui n’étaient pas dans les dix de tête dans les premières boucles ont dû faire l’effort pour revenir. Cela leur a coûté à la fin. »
Achille et César entraînent désormais eux-mêmes leurs chevaux. Un atout selon Lilian qui voit le niveau général monter de plus en plus. Le père des deux champions a un petit regret. Avant la dernière boucle, Achille attendait son jeune frère pour passer au vet et repartir ensemble. Ils n’avaient pas vu qu’Henriette était déjà rentrée dans l’aire vétérinaire, relate-t-il. Le temps de réagir, deux précieuses minutes s’étaient envolées. « On a loupé le coche ! » Mais ils ont assuré le classement par équipe, suivant les consignes du coach pour décrocher le trophée.
En tout cas une belle performance pour les deux frères et les deux juments nées à la maison. Ces bases de l’élevage familial ne sont pas prêtes de changer de mains malgré des offres conséquentes

L’Aquitaine en argent

Roman Lafaure est troisième sur cette épreuve avec Rahanée Cabirat et sa sœur Morgane douzième avec Chaolyn Kickup ce qui permet à l’équipe d’être en argent sur 130 km et aussi avec les performances des autres équipes sur 90 et 60 km d’être en argent au classement des régions. Roman nous raconte aussi : « La veille de la course quand je suis allé monter Rahanée Cabirat, la jument que mon frère (Julien : NDLR) montais normalement, j’ai senti la jument vraiment calme et concentrée alors que d’habitude elle est plutôt énervée. C’est là que j'ai compris qu’elle était prête pour faire une belle course le lendemain. Pour la course j’étais en équipe avec Camille Ordoqui et Morgane Lafaure, ma sœur. Nous représentions une des deux équipes d'Aquitaine. »

« Durant l’échauffement le matin de la course la jument était toujours très calme », se remémore-t-il. « Au départ un groupe de 8-10 chevaux est parti très vite j’ai donc mis Rahanée dans un galop qui lui convenait mieux et donc créé le peloton. Pendant la première boucle j'étais en tête d'un groupe où il y avait beaucoup de chevaux. » Ainsi dit-il, « je pouvais donc gérer les allures ».
« On a eu deux petits problèmes pendant cette boucle. Une cavalière a eu sa selle qui a tourné d’un coup. On s'est arrêtés pour l'attendre. Après, une autre cavalière est tombée dans un fossé suite à un écart. On s'est encore arrêtés pour l'aider. On a donc perdu quelque minutes précieuses sur la tête. On est donc arrivés 6 mn après le groupe de tête », précise-t-il.
La suite se profile : « Je suis rentré assez rapidement au contrôle vétérinaire ce qui a permis de repartir avec Maeva Bassano en tête du groupe de la première boucle. On a fait quelques kilomètres ensemble bon train pour rattraper quelque minutes sur la tête. »

Une remontée à la récupération et au train

Et se présente bien : « Arrivé au contrôle vétérinaire. Je rentre encore assez vite. On a réussi à prendre 2 mn sur la tête de course. Nous ne sommes plus qu’à 4 mn. La jument est toujours aussi bien. Mon père me conseille donc d'essayer de rattraper le groupe de tête sur la troisième boucle car la dernière est trop rapide pour pouvoir y compter. Je repars donc sur la troisième avec Manon Capitaine (Bourgogne : NDLR). On a le même objectif : rattraper la tête ! On part sur un pied de 24-25km/h on se relaye jusqu'à rattraper la tête de course (15ème km). Quand nous avons repris les huit cavaliers, nous avons laissés nos chevaux dans le groupe pour qu'ils récupèrent de l'effort qu'ils venaient de faire. Nous restons donc à l'arrière du groupe jusqu'à l'arrivée. »

Des efforts qui ne sont pas vains : « Au contrôle vétérinaire, ma jument récupère bien je suis donc 4ème  à 3 mn de Henriette d’Ursel (Provence-Côte d’Azur : NDLR) mais à 40 s du second, Achille Donnais (Midi-Pyrénées : NDLR). Au départ de la dernière boucle nous avons créé un groupe de poursuivants avec de très bon chevaux. Au premier point, Henriette est à 3 mn 30 alors qu'elle est toute seule et que nous nous somme 5-6 cavaliers. Au deuxième point, l'écart n'a pas changé alors qu'au GPS nous sommes à 27 km/h de moyenne sur cette dernière boucle. Sur la deuxième partie de la boucle nous rattrapons un peu le retard mais pas assez rapidement. A l'entrée de l'hippodrome nous ne sommes plus que quatre dans le groupe de poursuivants. Et la première a vue, au loin, mais c'était trop tard... »

Presque entièrement récompensés : « Je termine dernier du groupe, 5ème. Mais deux chevaux se font sortir au final, dont Camille ma coéquipière qui finissait 3ème. Je passe donc à la troisième place, médaille de bronze. Dans l'équipe nous avions Morgane qui était dans un groupe plus en retrait car sa jument avait moins d'expérience. ». Regrets pour Camille : « Son cheval n'a pas récupéré. Sinon notre équipe aurait été championne devant Midi-Pyrénées. Morgane, qui finit pas loin derrière, a bien joué son rôle et nous permet tout de même de finir deuxième par équipe ! »
Fair-play Roman : « Nous laissons donc aussi à nos plus grand rivaux les Midi-Pyrénéens, mais aussi très bon amis, le titre de champions des régions ! »

La Bourgogne en bronze

La Bourgogne confirme son potentiel en s’emparant du bronze aussi bien sur cette épreuve qu’au classement général. Marie Guillemin, quatrième avec Ramallah de Messey sur ces 120 km, nous confie : « La course s’est courue très vite dès le début à environ 21/22 km/h. Je suis partie directement dans le groupe de tête. »
Une chevauchée peu ordinaire : « La jument met un peu de temps à récupérer à chaque contrôle vet mais dès que nous repartons, elle sent les chevaux devant et a une envie folle de les rattraper. Elle m'a vraiment impressionné… Par son mental et par son énergie tout au long de la course ! »
Manon Capitaine qui est sixième avec Patchouli des Chaises nous livre aussi ses impressions : « Je suis très fière de ma jument de 1 m 43. Elle a encore fait une superbe course avec des boucles à plus de 20 km/h. Elle a eu de bonne récupération et une sacré niaque sur la piste malgré les quelques problèmes sur la première boucle. » Lire plus haut le récit de Roman Lafaure. « C'est la première fois qu'elle me fait une course pareille », poursuit Manon. « Je remercie aussi mon père et ma belle-mère ainsi que mes assistants sans qui rien ne serait possible. Cette année l'ambiance était encore géniale. C'est une expérience à vivre ! »

Le niveau monte

Anne-Gaëlle Goachet qui coache les jeunes de Bourgogne n’en espérait pas tant. L’Aquitaine et Midi-Pyrénées semblant intouchables sur le papier vu le nombre de leurs couples et leur qualité. La principale rivale était la Bretagne qui avait fait jeu égal avec l’Aquitaine l’an dernier pour le trophée. Mais cette année, en dehors d’une médaille de bronze sur 60 km, les Bretons ont eu moins de réussite sur les épreuves à vitesse imposée. Avec de bons classements sur 120 km ils s’honorent cependant d’une quatrième place au général, mais ne pouvant éclipser la Bourgogne déjà en argent sur 90 km.

« A la fin de la première journée, il fallait absolument que les cavaliers de 130 km ramènent des points », se remémore Anne-Gaëlle. La Bourgogne a de bons chevaux grâce à deux écuries, celle du centre équestre de Messey et celle de Samuel Bettenfeld. « Tous les ans on peut compter sur eux », dit-elle. Le niveau des jeunes cavaliers a aussi beaucoup progressé au fils des ans grâce à un gros travail effectué avec des stages, notamment.
Finalement, trois Bourguignons sont dans le top ten avec aussi Kenza Bettenfeld montant Rum Wadi de Sommant (10ème) qui faisait équipe avec Manon Capitaine. Marie Guillemin courant en individuel, la Bourgogne ayant sept partants et les équipes étant constituées de trois couples.

Pierre Jambou

Photo : César Donnais et N’Our sont deuxièmes sur 120 km à Lignières pour l’équipe de Midi-Pyrénées (photo d’archives : ici à Corlay en 2013)


Voir tous les articles

  Panier


panier vide
NB: vous pouvez faire une sélection de photos à acheter en cliquant sur l'icône 'panier' de chaque photo désirée
Besoin d'aide ?

  Actus !


Suivez les actualités du site sur votre : facebook

  Alertes photo


Vous souhaitez être alerté par email lorsqu'une photo de vous est mise en ligne sur le site ? Dans ce cas inscrivez-vous :
S'inscrire


Nouveau !
Recherchez les photos sur lesquelles vous avez été identifiés :

  Derniers ajouts


PLOUGUENAST_20170514_4159
PLOUGUENAST_20170514_4157
PLOUGUENAST_20170514_4150
PLOUGUENAST_20170514_4148
PLOUGUENAST_20170514_4126
PLOUGUENAST_20170514_4120
279298 photos en ligne
Copyright © photos 2008: pierre jambou CNIL N° 1327756, création site web: ©

Valid XHTML 1.0 Strict